Recherche

ELABORATION D’UN DOCUMENT DE VULGARISATION SUR LA COMPTABILITE ECOSYSTEMIQUE DU CAPITAL NATUREL (CECN)

Request for Public Consultations

Des informations générales

International
   [AC/OSS/MENA-DELP/190417]
   Avr 20, 2017
   Mai 15, 2017
   Le(a) Consultant(e) doit être titulaire d’un diplôme universitaire en rapport avec l’Environnement et la gestion durable des terres et de l’Eau (Agronomie, Foresterie, Sciences de la Terre et de la Vie, Géographie, etc…)
   Français
   Acquisition internationale

Adresse de contact

   Olfa Othman
Boulevard du leader Yasser Arafat - BP 31
Tunis 1080
Tunisie
   +216 71 206 633
   Cliquez ici
   http://www.oss-online.org/

Marchandises, Travaux et Services

Protection environnementale   Services relatifs à l'environnement   Services de gestion des ressources naturelles et de planification de la stratégie de conservation   Services de conseils environnementaux   Réhabilitation environnementale   Services de sécurité environnementale  

Texte original

      
**** For English version, please copy and paste the link below****
http://www.oss-online.org/sites/default/files/fichier/ToRs-Doc-Acc-Ecosyst_En.pdf


1. CONTEXTE
La biodiversité et le développement durable sont inextricablement liés : Conserver et valoriser le capital naturel développerait les moyens de subsistance et contribuerait à l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être humain.
Les services écosystémiques figurent en bonne place dans l'Agenda 2030 de l’ONU. Le paragraphe 33 de la déclaration se concentre entièrement sur les questions liées à la biodiversité et la conservation
des écosystèmes et deux objectifs de développement durable (ODD) sont directement liés à la biodiversité; les objectifs 14 et 15 fournissent des cibles étendues sur la biodiversité et les écosystèmes marins et terrestres.

La 10éme réunion de la Conférence des Parties de la Convention sur la diversité biologique (CDB), tenue du 18 au 29 Octobre 2010 à Aichi au Japon, a adopté un Plan stratégique révisé et actualisé pour la biodiversité, y compris les Objectifs d'Aichi pour la période 2011-2020. Ce plan fournit un cadre global, non seulement pour les conventions relatives à la biodiversité, mais aussi pour l'ensemble du système des Nations Unies et des autres partenaires engagés dans la gestion et la mise en œuvre de politiques de la biodiversité.

Le but A du Plan stratégique pour la biodiversité 2011-2020 est d’un intérêt particulier vu qu’il tente de traiter les causes sous-jacentes de l’appauvrissement de la diversité biologique en intégrant la diversité biologique dans toutes les facettes du gouvernement et de la société.

Le 2éme objectif sous ce but se lit comme suit: « D'ici à 2020 au plus tard, les valeurs de la diversité biologique ont été intégrées dans les stratégies et les processus de planification nationaux et locaux de développement et de réduction de la pauvreté, et incorporées dans les comptes nationaux, selon que de besoin, et dans les systèmes de notification ». Les ODDs reprennent la même exigence (ODD 15.9) et l’accompagnent par l’établissement d’indicateurs complétant le produit intérieur brut et l’appuient par le renforcement des capacités statistiques des pays en développement (ODD 17.19).

Ces orientations et objectifs témoignent un intérêt grandissant de la mise en œuvre de comptes nationaux des écosystèmes et de la biodiversité dans leur relation à l'économie et au bien-être humain. Ce besoin est notamment ressenti dans les zones arides et semi-arides de la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA), caractérisée par une dégradation accentuée des services écosystémiques de la biodiversité. Les pays MENA présentent une multitude de paysages et de milieux diversifiés avec une grande
richesse en termes de biodiversité faunistique et floristique.
Ils renferment de nombreux types d'écosystèmes: oasiens, désertiques, côtiers, montagneux, insulaires, et des zones humides. Ces écosystèmes sont particulièrement menacés par plusieurs facteurs anthropiques et climatiques, et ne peuvent souvent plus assurer les services indispensables au développement socio-économique de ces zones et notamment des populations dépendantes de leurs ressources naturelles. Ces menaces sont d’autant plus intenses dans les régions arides de la zone MENA, qui souffrent du manque d’eau et de terres arables, où les impacts de la dégradation des ressources naturelles et des changements climatiques induisent des problèmes socio-économiques importants et affectent les moyens de subsistance des populations.
Financé par la Banque Mondiale (BM) et le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) le programme MENA-DELP, conçu pour de multiples phases, est un programme de soutien à des projets
d'investissement en Algérie, en Égypte, en Jordanie, au Maroc et en Tunisie appuyés par un projet régional sur le partage des connaissances et la coordination entre ces cinq pays. Ce projet régional « parapluie », intitulé « Projet de coordination et de partage des connaissances sur les moyens de subsistance et les écosystèmes désertiques » et coordonné par l’OSS, vise entre autres, à renforcer
les réseaux entre les organismes en charge de la mise en œuvre des projets au niveau des pays bénéficiaires, et ce dans un esprit de solidarité et de concertation.
Compte tenu des objectifs escomptés et des résultats attendus, ce projet régional vise une meilleure compréhension des liens entre les services écosystémiques et les moyens de subsistance des populations des écosystèmes désertiques en vue d’éclairer la prise de décision, notamment à travers :

 Une meilleure connaissance des liens entre les écosystèmes et les moyens de subsistance dans les zones désertiques y compris les zones semi-arides et arides ;
 Une amélioration des systèmes de partage des connaissances sur les questions liées aux écosystèmes désertiques et les moyens de subsistance ;
 Une amélioration des réseaux et des flux d'informations au niveau des programmes sur les écosystèmes désertiques aux niveaux national et international.

« Une meilleure compréhension des liens entre les services écosystémiques et les moyens de subsistance des populations» passe impérativement par la prise de conscience des liens qui existent
entre la biodiversité et le développement. En effet, la dégradation des écosystèmes réduisent leur capacité à fournir certains biens et services vitaux, et limite, souvent de manière drastique, les
avancées sociales et économiques, d’où l’intérêt qui accorde le projet MENA-DELP à la sensibilisation des décideurs et des responsables de la planification dans les pays aux enjeux de la CECN.
En conformité avec les objectifs stratégiques du Programme MENA-DELP et les besoins exprimés par ses pays bénéficiaires, l’OSS se propose d’élaborer un document de vulgarisation sur la comptabilité
écosystémique du capital naturel (CECN) permettant d’appréhender le concept, la méthodologie et les outils nécessaires à la mise en place de cadre national de comptabilité écosystémique.

2. OBJET DE LA CONSULTANCE
Les présents Termes de Référence sont développés pour recruter un(e) Consultant(e) qui sera en charge de l’élaboration d’un document décrivant les concepts clés liés à la comptabilité
écosystémique du capital naturel (CECN). Le document est destiné à un public non-expert, il devrait être succinct (20 pages y compris les figures et les illustrations) et écrit de manière simple et claire.

3. OBJECTIF DU DOCUMENT
Le document se propose d’introduire les décideurs et les acteurs impliqués dans la gestion des ressources naturelles aux notions et méthodologies de la CECN.
Il permettra de:
 Expliquer l’intérêt de la prise en compte de la valeur du capital naturel dans le processus de développement ;
 Définir les terminologies, les concepts et les notions de base de la CECN ;
 Informer sur les modalités de mise en œuvre de la CECN notamment dans les pays en voie de développement (régions Sahel et MENA).

4. CONTENU DU DOCUMENT
Le(a) Consultant(e) se chargera d’élaborer un document qui devra aborder et traiter les axes suivants :
 Evaluation économique des écosystèmes : objectifs et enjeux de la CECN
Il s’agira de souligner le rôle et la valeur des services dont les humains bénéficient du fait du fonctionnement des écosystèmes afin d’orienter les politiques vers le développement durable et freiner/renverser l’appauvrissement de la diversité biologique.
 Définition des principes et des concepts de la CECN
Cette partie expliquera de manière simple et succincte les notions de base sur l’évaluation économique des services écosystémiques et l’intégration du capital naturel dans la comptabilité nationale. Ceci inclut des illustrations sous forme de schémas et figures de la structure générale des principaux comptes écosystémiques du capital naturel.
 Présentation des approches et des outils de la CECN
Une description des principales normes et méthodes de CECN développés à l’échelle internationale et des exemples de sa mise en œuvre notamment en pays en voie de développement. L’accent sera
mis sur les cadres méthodologiques et les modèles développés par l’ONU à savoir, le Système de Comptabilité Economique-Environnementale (SCEE).
En plus du document, le consultant se chargera de la réalisation d’une note succincte, destinées aux experts chargés de la gestion des projets nationaux, traitant les grandes lignes de l’évolution du concept de CECN sur la scène internationale.

5. LIVRABLES ATTENDUS
Les produits livrables attendus sont les suivants :
 Une note succincte sur l’historique et l’évolution du concept de CECN sur la scène internationale et son intérêt dans la prise de décision à l’échelle nationale;
 Un document de vulgarisation sur la CECN succinct (20 pages y compris les figures et les illustrations) et écrit de manière simple et claire ;
 Une présentation PowerPoint récapitulant les aspects présentés dans le document.

[Tous les livrables susmentionnés doivent être fournis en deux langues : Français et Anglais]

6. QUALIFICATIONS DU CONSULTANT
Le(a) Consultant(e) doit être titulaire d’un diplôme universitaire en rapport avec l’Environnement et la gestion durable des terres et de l’Eau (Agronomie, Foresterie, Sciences de la Terre et de la Vie,
Géographie, etc…).
En outre, Il (elle) doit posséder les qualifications suivantes:
 Avoir une expérience significative (5 ans ou plus) dans les thématiques en rapport avec la biodiversité et l’évaluation économique environnementale.
 Avoir une grande capacité d’analyse et de synthèse.
 Avoir une bonne maîtrise du français et de l’anglais et démontrer de bonnes capacités rédactionnelles.

7. BUDGET ET MODALITES DE PAIEMENT
Pour la conduite de la présente prestation, l’effort global a été estimé à environ 16 homme/jour, comme détaillé dans le tableau ci-dessus. Le taux journalier pratiqué est fixé à 300 US$.
Le paiement du montant des honoraires sera effectué par l’OSS, en une seule tranche, sur le compte spécifié par le (a) consultant (e) après réception et validation finale de tous les produits demandés.

8. PRESENTATION DU DOSSIER DE CANDIDATURE
Le dossier de candidature doit être présenté selon le profil demandé par les présents TdRs. Cette offre doit comprendre :
1. Un curriculum vitae détaillé du (de la) consultant(e); (utiliser le modèle standard de CV de l’OSS téléchargeable au lien suivant : http://www.oss-online.org/sites/default/files/fichier/CV-templateOSS-Fr_0.doc
2. Une note présentant des commentaires et améliorations aux présents termes de référence.
3. Autres références jugées utiles.

>>>Pour plus de details, voir les termes de référence attachés<<<

More information: Cliquez ici
Your comment:

  Only users who are logged in can leave comments
Veuillez noter que cet avis est pour information seulement.
Nous nous efforçons de fournir des informations les plus exactes et mises à jour mais nous ne pouvons pas garantir que toutes les informations fournies sur notre site ne contiennent pas d'erreur.
Si vous avez des suggestions/corrections pour cet avis, n'hésitez pas à nous en informer.